Voici la seconde partie de notre série d’article sur le netlinking pour aborder le White hat ou  stratégie de liens autorisée, par Google. Même si chez Elo rédac’ nous ne travaillons sur les stratégies de liens, nous souhaitons vous informer sur cette technique d’optimisation SEO que vous pouvez réaliser dans sa quasi-totalité vous-même. Il est donc bon de savoir ce qui compte en SEO dans ce type de stratégie.

Le netlinking White hat externe

Backlinks (stratégie de liens autorisée ou pas en SEO)

Quand nous parlons du netlinking externe, vous pensez tout de suite aux fameux backlinks ! En effet, c’est une stratégie de liens entrants, (donc externe à votre site) qui contribue à augmenter votre SEO, par le biais d’un apport de trafic et du jus SEO.

Bien évidemment, cette stratégie de liens autorisée par Google peut être sanctionnée si jamais vous vous y prenez mal et que votre apport de liens est tel qu’il est évident qu’il n’est pas naturel (grosse quantité d’un coup).

Pour simuler l’acquisition naturelle, donc sans pot-de-vin ni contrepartie, vous devez procéder progressivement et avec minutie pour acquérir les bons liens. Google et les autres moteurs de recherche étant averti que depuis des années des liens entrants sont achetés ou troqués, mais quand ils sont bien établis, ils ne peuvent le détecter.

Nous ne nous étendrons pas plus sur les backlinks dans cet article, puisqu’une série d’articles est dédiée à comment créer ce type de stratégie white hat.

Vous pouvez vérifier la note de popularité de vos articles, donnée par Google (PageRank), pour choisir les supports de vos backlinks.

Liens sortants de votre site

Bien moins connus, mais utile également pour votre SEO white hat, ce sont les liens sortants. Ces liens que vous mettez sur vos articles pointent vers d’autres sites. Pour les moteurs de recherche, si vous n’êtes pas encore connu sur Internet et que votre nom de domaine ne fait pas encore autorité pour eux, il est utile de fournir des sources de contenus pour légitimer vos propos.

C’est-à-dire qu’à la lecture de votre article, Google va se dire “Lui je ne le connais pas, mais il a mis le lien vers la page de ce site, très réputé dans son secteur d’activité, et dont le sujet de la page est directement lié à l’article de provenance. Donc c’est une source fiable d’information.”

Pour autant, ne vous stressez pas si vous n”en mettez pas sur toutes les pages, il n’y a pas de sanction. Un contenu original venant tout droit de votre cerveau ne peut en aucun cas avoir de source externe. Google le sait.

Cette technique white hat a également une autre utilité centrée sur le contenu de votre article, celle d’apporter une information complémentaire à l’article de provenance pour un sujet connexe évoqué ou pour définir un terme dont l’explication serait trop longue à fournir dans le présent article.

Sur un article de 1 000 mots, vous pouvez placer environ 4 liens, dont 1 ou 2 sortants. Veillez bien à leur pertinence !

Netlinking White hat interne

Maillage interne

Le maillage interne est une des stratégie de lien autorisée très importante à travailler en interne de votre site. Elle consiste à relier toutes les pages de votre site ensemble, pour former une mini-toile.

Créer des liens entre vos pages et articles permet de rediriger vos visiteurs vers des contenus en liens avec celui qu’ils sont entrain de lire pour qu’il navigue plus facilement. Dans le cas d’e-commerce, cela permet de mettre en avant des produits directement dans vos articles et guider le visiteur vers la page produit pour qu’il achète.

Vous pouvez guider la promenade du visiteur sur votre site sans être présent, en l’informant sur des sujets qui l’intéresse. D’un point de vue SEO, cela signifie qu’il lit l’article sur lequel il est arrivé, donc sa place est pertinente sur la requête ciblée.

Ensuite, s’il poursuit vers un autre article, Google comprend que votre site intéresse et informe votre visiteur, au-delà de ce qu’il cherchait au départ. Donc votre visiteur aime votre site et Google comprend que votre positionnement sur cette requête est justifié.

Dites-vous bien que, plus votre visiteur reste sur votre site et plus il visite de pages, plus vous gagnerez en popularité et par la suite en renommée, une fois que vous serez plus connu en réel et sur le web.

Un dernier avantage de cette technique white hat : Google apprécie beaucoup le maillage interne car cela permet à ses robots de se promener plus facilement sur votre site et de mieux en comprendre la structure.

Le travail des liens internes à votre site peut vous faire gagner en visibilité dans les SERP grâce à l’arrivée du trafic sur votre site mais aussi à la circulation du trafic sur votre site.

Ancres

Les ancres sont les textes sur lesquels vous placez vos liens html. Autrefois, on pouvait lire souvent des “cliquer ici”. C’est l’exemple parfait de ce qu’il ne faut plus faire maintenant !

Aujourd’hui, les ancres doivent être pertinentes par rapport au sujet de l’article sur lequel ils sont et vers la page vers laquelle il pointe. Les termes qui la composent peuvent se décliner de trois manières différentes :

1. le mot-clé uniquement (ancre exacte);

2. une expression avec le mot-clé (ancre semi-optimisée);

3. l’URL nue du lien (non optimisée).

Pour travailler les ancres, chez Elo rédac’, nous vous recommandons de rédiger naturellement votre contenu dans un premier temps. Puis, regardez si des textes potentiels pour faire des ancres sont déjà créés naturellement, avant de penser à des modifications d’optimisation. Ainsi votre ancre sera la plus naturelle possible.

Le white hat ou stratégie de liens autorisée

Rejoignez-nous !

Elo rédac'

Spécialisée dans la rédaction d’articles SEO pour PME et entreprises internationales.