Vous souhaitez passer au zéro déchet ? Ou vous vous demandez comment en faire davantage ? Avez-vous pensé à réduire vos déchets dans votre salle de bains ? La salle de bains contient plein de produits auxquels on ne pense pas forcément pour réduire ses déchets. Dans cet article issu d’une causette de l’épicerie zéro déchet « Au gramme près », je vous propose de passer votre salle de bains au peigne fin pour y diminuer vos déchets et faire quelques économies au passage !

 

Sommaire :

1.  Atelier zéro déchet dans la salle de bains « Au gramme près »

2.  Quelle démarche entreprendre quand on a envie de passer au zéro déchet ?

3.  Comment passer au zéro déchet dans votre salle de bains ?

4.  Des progrès encore à faire pour réduire nos déchets ?

5.  Vous n’habitez pas Dijon et vous ne pouvez pas rendre à “Au gramme près” ?

6.  Le petit mot de la fin sur : le zéro déchet dans votre salle de bains

1. Atelier zéro déchet dans la salle de bains « Au gramme près » :

zéro déchet dans la salle de bainsJe vous ai déjà présenté l’épicerie zéro déchet « Au gramme près » située à Dijon, où je vous expliquais que les gérantes Julie et Ludivine organisaient des “causettes” sur des thèmes utiles, par exemple le zéro déchet, la réduction d’énergie etc.

À seulement 24 ans et 27 ans, Julie et Ludivine sont très engagées dans leur quotidien dans la consommation de produits naturels et sains pour elles-mêmes mais aussi pour notre planète.

Que ce soit par l’alimentation, par l’écologie et plus largement par le développement durable, elles essayent de partager leurs connaissances avec les habitants du quartier grâce à ces « causettes » utiles.

Ces ateliers sont un moment d’échange positif où les plus initiés apprennent aux débutants dans une atmosphère conviviale, comment changer leur manière de consommer, car la finalité en soi du zéro déchet c’est bien cela : modifier notre manière de consommer.

Consommer intelligent, consommer sain, consommer bon pour nous, pour notre corps, pour notre mental et pour la planète.

Le zéro déchet est un lifestyle qui s’apprend et qu’on peut mettre en place petit à petit. Personnellement, je ne suis pas encore à 100 % zéro déchet, mais je remplace mes produits petit à petit chez moi. L’alimentation est le plus simple à faire et le plus évident. La salle de bains me paraît une bonne seconde étape.

2. Quelle démarche entreprendre quand on a envie de passer au zéro déchet ?

zéro déchet dans la salle de bainsRassurez-vous personne ne vous dira de jeter tout ce que vous avez à la poubelle pour tout racheter d’un coup ! Le passage au zéro déchet se fait progressivement. Quand vous finissez un produit, vous passez dans une épicerie zéro déchet ou les « rayons zéro déchet » des magasins que vous fréquentez.

Je vous recommande tout de même l’épicerie car vous pouvez découvrir bien plus de produits zéro déchets et naturels qu’en supermarché. En plus, les gérants de ces épiceries peuvent vous donner des conseils pour éliminer peu à peu vos emballages.

Petit à petit vous allez donc investir dans des produits durables. Pourquoi je dis « investir » ? Car c’est un réel investissement que vous faites sur le long terme. Vous allez payer votre produit un peu plus cher qu’un produit en plastique jetable mais vous le gardez plusieurs années (voire à vie pour certains produits).

À partir de là, calculez le nombre de produits jetables à remplacer que vous devez acheter et voyez le temps que vous mettez à amortir votre achat.

Prenons un exemple concret : les serviettes hygiéniques (désolée les mecs !). Un lot de serviettes hygiéniques en tissu lavable coûte environ 90€. Un lot de serviettes hygiéniques jetables (en moyenne) coûte entre 5€ à 8€ en fonction de vos besoins. Sur un an (5*12=60, 8*12=96) cela vous fait dépenser entre 60€ à 96€.

Donc vous rentabilisez un lot de serviettes au bout d’un an, sachant qu’il durera bien plus longtemps puisqu’il suffit de les laver pour pouvoir les réutiliser. Sans oublier que les serviettes jetables mettent 500 ans pour se dégrader et qu’elles contiennent plein de substances chimiques et sont blanchies à l’eau de javel (pas top pour l’intimité !).

3. Comment passer au zéro déchet dans votre salle de bains ?

Besoin de conseils pour vous initier au zéro déchet ? Voici quelques astuces recueillies par Julie et Ludivine lors de leur « causette » autour du zéro déchet dans la salle de bains. Les participants ont tout d’abord évoqué ce qu’ils avaient déjà mis en place puis réfléchi à ce qu’ils pouvaient encore changer.

a. Le zéro déchet déjà en place dans votre salle de bains :

  • Gel douche :

Idéal pour remplacer les 3 ou 4 bouteilles de gel douche que vous avez dans votre douche. Vous pouvez les remplacer par un savon solide naturel, qui sent bon et que votre peau supportera plus facilement, si vous avez une peau sensible. Ces produits sont toujours moins toxiques qu’un gel douche et en plus ils n’ont pas d’emballage !

  • Shampoing /après-shampoing /masque capillaire :

Comment remplacer toutes vos bouteilles de shampoing, après-shampoing et masque capillaire ? De plus en plus de personnes passent au shampoing solide, dont moi depuis un an ! Et je vous le recommande vivement ! Outre le fait de récupérer de la place dans votre douche ou sur le bord de votre baignoire, vos cheveux sont plus beaux, plus brillants et plus légers.

Ces shampoings sont généralement naturels (avec 3 ou 4 produits synthétiques pour la composition même du shampoing), plus économique car un pain peut vous durer 6 mois environ (si vous avez les cheveux mi-longs et que vous ne sur-dosez pas) et plus facile à doser (3 passages sur votre tête suffisent).

Encore mieux, si vous ne souhaitez aller plus loin dans l’utilisation de produits sains, « Au gramme près » propose des shampoings solides sans sulfate, qui ne moussent pas. Pour en avoir testé un, je ne vous cache pas qu’au début cela fait bizarre de ne pas avoir de mousse sur la tête, mais on s’habitue vite.

Pour éliminer votre après shampoing et vos masques capillaires, vous pouvez trouver des shampoings solides démêlants, mais je n’en ai jamais testé encore.

  • Cotons démaquillants et serviettes hygiéniques :

L’un des déchets les plus utilisés par les filles, est les cotons démaquillants. Eh bien, sachets que vous pouvez trouver des disques démaquillants en tissu, de sorte que vous les lavez après utilisations ( mon prochain achat !). Économique, doux et parfois plus efficace !

Je vous parlais des serviettes hygiéniques en tissu juste au-dessus, mais peut-être connaissez-vous la cup ? On l’appelle aussi la coupe menstruelle. C’est un objet en silicone pour recevoir le sang, en forme d’entonnoir, qui s’utilise à peu près comme un tampon. Son prix est beaucoup plus abordable que les serviettes zéro déchet (environ 15€) et peut également remplacer les tampons.

Voici une petite vidéo sympa de la chaîne « Mademoiselle » pour découvrir la cup et ses avantages : 

b. Ces petites choses dans votre salle de bains que vous ne voyez plus :

  • Coton-tige

Vous serez peut-être surpris en l’apprenant, mais oui il existe bien une alternative zéro déchet au coton-tige ! Cela s’appelle un oriculi. C’est une sorte de petite pelle en bambou, bois ou métal pour vous gratter le fond de l’oreille (glamour !). En général, c’est le coton-tige est l’un des produits les plus difficiles à remplacer (eh oui pas facile de se fourrer n’importe quoi dans l’oreille !).

  • Déodorant, dentifrice et brosse à dents

Dites adieux aux sprays de déodorant plein de produits chimiques qui peuvent vous irriter ou vous brûler. Dites bonjour au déodorant solide naturel qui respecte réellement votre peau.

Vous pouvez remplacer également vos dentifrices en tube par des dentifrices solides dans une petite boîte réutilisable ou sur bâton en bois recyclable et utiliser une brosse à dents en bambou avec des poils en nylon, recyclable.

  • Rasoir

Sachez qu’un rasoir en métal avec une lame en métal peut durer jusqu’à un an. Pour les mecs, si vous n’avez pas peur, vous pouvez privilégier le coupe-chou, qui vous fera faire des économies en lame puisque sa lame s’aiguise. Sinon, il y a le rasoir de sécurité, vous gagnerez en qualité et ferez des économies puisque sa lame peut se garder 6 mois/1 an.

  • Accessoires pour cheveux

Remplacez vos mille et une pinces cheveux qui se cassent quand vous les faites tomber par pinces à chignon en métal, des piques à cheveux en bois ou en métal, fais par des artisans (pour avoir un accessoire unique, trop classe !). Vous pouvez aussi remplacer vos peignes et brosses à cheveux sans plastique.

 

NB : Bien sûr, vous pourrez trouver tout ces produits zéro déchet à l’épicerie “Au gramme près” !

4. Des progrès encore à faire pour réduire nos déchets ?

Le zéro déchet est très présent dans l’alimentaire, d’ailleurs il gagne de plus en plus de place dans les supermarchés et même les supérettes de quartier, sans compter sur les magasins bios qui s’installent en centre-ville et qui utilisent également des contenants zéro déchet en tout ou partie.

Toutefois, il existe un domaine dans lequel les produits naturels font également fureur, notamment grâce aux youtubeuses qui les popularisent, mais toujours sous emballage, ce sont les cosmétiques et soins pour visage et corps.

De même, les huiles essentielles connues pour leurs vertus médicinales en phytothérapie sont de plus en plus utilisées pour la beauté. Par exemple, l’huile ricin pour la pousse des cheveux (attention aux allergies avec le ricin !) et l’huile de brocoli pour les discipliner.

Le zéro déchet est encore récent dans notre société et beaucoup de pistes sont encore à explorer.

5. Vous n’habitez pas Dijon et vous ne pouvez pas rendre à “Au gramme près” ?

Voici deux marques de produits zéro déchet que vous pouvez trouver sur Internet :

La marque Lush propose des cosmétiques zéro déchet. Vous y trouverez tout type de produits : shampoing, après shampoing, mais aussi anticerne, barre de massage (hydratant solide) etc. Vous avez aussi la marque Lamazuna (avec des emballages compostables) qui fait des disques démaquillants, des déodorants, dentifrices etc.

Voici une vidéo très dynamique et enthousiasmante de la youtubeuse Lilas, de la chaîne « By Lilas » pour vous présenter plusieurs produits de ces deux marques :

6. Le petit mot de la fin sur : le zéro déchet dans votre salle de bains

La salle de bains est l’un des derniers endroits auquel on pense quand on parle du zéro déchet et pourtant, on trouve dans cette pièce plein de petits objets que l’on peut remplacer très facilement. C’est donc un excellent endroit par lequel commencer pour s’initier au zéro déchet.

 Le zéro déchet c’est bien ! C’est bon, c’est sain et ça vous fait faire des économies ! Alors pourquoi ne pas tester vous aussi ? 

 

J’espère que cet article vous a plu et qu’il vous sera utile, si c’est le cas n’hésitez pas à me mettre un commentaire sur les objets que vous avez testés et ce que vous en avez pensé. N’hésitez pas à partager l’article également en cliquant sur les boutons de partage juste en dessous !

 

A bientôt sans déchet !

ut mattis commodo sed felis accumsan leo. venenatis,