Mise à jour : Mardi 16 juillet 2019

SEO On-page : Je vous parle de temps en temps sur mon site car je le pratique pour réaliser vos textes. Mais qu’est-ce que c’est exactement ? Que veut dire cette terminologie ?  Le SEO On-page  est le référencement strictement lié au contenu des pages web. Lorsque l’on me demande le diagnostic d’un article ou d’un site internet, pour réaliser une optimisation du référencement, c’est le SEO On-page que j’analyser, et donc les mots-clés (en partie).

Fait important sur le SEO On-page : il concourt à 51% au référencement de votre site internet. C’est la majorité certes, mais il faut le compléter avec le Off-site et de la communication  !!  Ensuite, sachez qu’en fonction du type de référencement dont vous avez besoin et de votre contenu, les mots-clés ne seront pas les mêmes (évidemment !). Google étant très attentif sur le contenu des pages et à la suroptimisation, je vais m’attarder un peu sur le sujet, en adoptant la position d’un utilisateur et d’un rédacteur.

 

1.   Mots-clés à utiliser dans tous types de contenus

a. Les mots-clés en tête de la longue traîne :

Ce sont les mots-clés génériques le plus souvent tapés dans la barre de recherche sur un sujet donné, genre « SEO».

Vous imaginez bien qu’il est difficile de positionner vos contenus sur ce mot-clé en vous assurant un référencement optimal. Il y a bien trop de trafic (de recherches qui apparaissent) pour vous assurer la pole position ! C’est pourquoi en rédigeant un article sur le thème du “SEO On-page ” par exemple, je ne peux pas mettre uniquement ce terme, sinon le texte que je rédige pour mon client n’aurait aucune chance d’être trouvé sur le web.

Comment faire alors ? La réponse est juste en dessous. ⇓

b. Les mots-clés de la longue traîne :

Les mots-clés de la longue traîne, tapés dans une barre de recherches, permettent de préciser la recherche de l’utilisateur pour trouver plus facilement ce qu’il cherche. C’est exactement de cette manière que je procède pour rédiger vos contenus. Je me demande : « Qu’est-ce que les visiteurs vont taper dans la barre de recherches pour trouver ce texte ? ». Ainsi, je sais quels mots-clés de la longue traîne ajouter au texte.

Le rôle de ces mots-clés primordiaux est donc de faire évacuer un peu le trafic pour favoriser l’apparition de vos contenus en première page des résultats de recherches (SERP). De cette manière, un utilisateur cherchant une information sur le “SEO On-page “, en tapant cette requête, trouvera plus facilement votre article dans les recherches car Google va repérer ces termes dans votre texte (encore mieux s’ils sont optimisés avec les balises “Strong” mais ceci est un autre sujet !).

Maintenant que Google sait précisément sur quelle requête vous positionner pour permettre aux visiteurs de trouver facilement votre article, il faut lui dire : “Hey, mon article est super pertinent pour les utilisateurs qui cherchent des informations sur le “SEO On-page ! “. Je vais travailler cela avec le troisième type de mots-clés.

c. Les mots-clés sémantiques :

Pour ceux qui se souviennent des cours de français, il s’agit du « champ lexical ». J’imagine que ça remonte un peu pour certains, alors je vous explique ça : Le champ lexical est une liste de mots qui se rapportent au même sujet. Ils comprennent des mots gravitant autour du sujet (avec une certaine proximité tout de même !) et des synonymes.

Ces mots-clés sémantiques me permettent d’enrichir la rédaction de vos contenus et d’apporter de la diversité dans le vocabulaire. La redondance de mots dans vos textes plaît rarement à vos lecteurs car il devient trop lourd et Google pourrait se dire que le rédacteur web a essayé de sur-optimiser le référencement de votre texte.

Attention : Optimiser c’est bien ! Mais sur-optimiser ce n’est pas bien ! Tout est dans la mesure pour plaire à Google.

Pour les moteurs de recherches, le champ lexical est le moyen principal pour leur signaler que votre texte est d’un bon niveau de pertinence par rapport à la requête principale ciblée.

La sémantique des textes est l’un des aspects que j’adore travailler car pratiquer le contenu web nécessite de la créativité pour séduire Google et le champ lexical permet vraiment de travailler cette partie de la création du contenu. Et pour séduire davantage vos utilisateurs, optez pour un style particulier comme le « Friendly », avec des degrés différents en fonction de votre cible bien sûr.

Ces différents mots-clés sont donc complémentaires et me permettent, en les combinant, de doper davantage votre place dans les résultats de recherches. Ensuite, pour des textes plus particuliers, j’ai le choix d’y ajouter trois autres types de mots-clés (que voici juste en dessous).

2.  Les Mots-clés pour des contenus plus spécifiques

a. Les mots-clés événementiels :

Les mots-clés événementiels s’utilisent que dans des textes un peu plus particulier car il relève de l’actualité.

Prenons pour exemple un événement incontournable depuis novembre dernier : Les gilets jaunes ! Si un client m’avait demandé d’écrire un article sur la débandade de casseurs parmi les gilets jaunes à Dijon, en novembre ou décembre, l’article aurait fait un franc succès ! Et pas seulement dû à mon talent rédactionnel ! (Si si, je vous jure !)

Traiter d’un sujet d’actualité au moment où l’événement se produit vous fait surfer sur la vague du référencement au moment de l’impact le plus fort. Votre texte prend alors son envol sur les SERP de Google et ses acolytes ! J’imagine que vous vous dites donc : “C’est super ! Y a plus qu’à commander des textes d’actualités pour booster le référencement de mon site !”

Bonne idée .. ou pas ! Déjà, il ne faut pas oublier la cohérence et la pertinence de votre ligne éditoriale. Donc un article d’actualité oui, mais pas sur n’importe quel sujet. Ensuite, l’actualité étant ce qu’elle est, sa caractéristique principale est d’être éphémère, donc votre référencement aussi, même si vous avez un excellent scoring en SEO On-page.

Par exemple, un article sur les “Gilets jaunes” au mois de novembre et au mois d’avril n’a pas du tout la même notoriété dans l’actualité et donc sur votre référencement ! Qu’est-ce que cela implique ?

Si vous souhaitez vous lancer une stratégie blogging sur l’actualité, cela implique deux choses. Premièrement, d’être très réactif dans la sélection des sujets, car il faut constamment être en veille sur l’actualité et commander vos textes immédiatement pour profiter du temps fort du référencement de l’événement en question.

Ensuite, cela signifie que chaque fois qu’un événement/une actualité se termine vous devez en trouver un/une autre rapidement, pour stabiliser le niveau de référencement de votre site, sinon la courbe analytique de votre SEO fera les montagnes russes !

b. Les mots-clés « Evergreen » :

Ces mots-clés sont encore plus particuliers que les événementiels car leur utilisation est encore plus restreinte !

Déjà pourquoi ” Evergreen ? En anglais ce terme signifie « Toujours vert ». « Des mots-clés toujours verts ! » Quel rapport, me direz-vous ? Eh bien en fait, ce terme renvoie à la longévité de la couleur verte dominante dans la nature. Bien que les saisons passent cette couleur persiste et finit toujours par revenir c’est donc par cette analogie qu’on symbolise la longévité de ces mots-clés.

En somme, les mots-clés « Evergreen » sont faits pour durer très longtemps, c’est-à-dire qu‘ils restent toujours pertinents pour les visiteurs quelque soit le moment de l’année ou le nombre d’années que l’article a été rédigé (attention ils ne sont pas éternels non plus hein !). Ces mots-clés donc très intéressants pour le référencement de vos pages mais seulement celles ayant un contenu informationnel (instructif ou éducatif).

Pour vous donner exemple concret de rédaction dans lequel j’incorporerais les “Evergreen”, ce pourrait-être un texte de formation à un logiciel. Il s’agit de présenter la version du logiciel en question dans un premier temps (but, potentiel etc.), puis expliquer comment il fonctionne et toutes ses fonctionnalités.

Même si ce logiciel subit une modification qui donnera lieu à une nouvelle version, le texte écrit et ses mots-clés restent valides pour très longtemps, même si une nouvelle version du logiciel sort un jour.

c. Les mots-clés locaux :

Alors là, je me demande si j’ai vraiment besoin de vous donner une explication ?! Je crois que ce sont les mots-clés les plus faciles à définir et à utiliser.

Vous êtes une entreprise dijonnaise ? Où vous êtes situé ailleurs mais vos cibles sont à Dijon ? Eh bien voilà, votre mot-clé local est tout trouvé !

Ce type de mot-clé est utilisé pour le référencement local, vous vous en doutez bien ! En fait, il suffit que j’ajoute des mots-clés locaux sur Dijon, par exemple, dans toutes les pages que vous me commandez pour votre site. Par contre, cela demande un peu plus de finesse que pour les autres types de mots-clés, étant donné que ceux-ci réfèrent à un lieu et non à un thème.

En lisant votre texte, les visiteurs de votre site ne doivent pas avoir l’impression de lire les pages d’un Routard (à moins que vous soyez dans le secteur touristique) !

3. Le mot de la fin sûr : Les 6 types de mots-clés du SEO On-page

J’imagine que vous connaissez déjà l’importance de travailler le contenu de vos pages pour la visibilité de votre site et donc de votre entreprise sur le web. Cependant sachez que même si les mots-clés en sont un outil primordial, le premier travail rédactionnel que j’effectue est centré tout d’abord sur vos futurs lecteurs et leurs attentes.

Puis, dans un second temps seulement, je retravaille le texte dans l’optique du référencement. Pourquoi ? Tout simplement car ce sont les lecteurs à qui votre contenu doit tout d’abord plaire (Google est clair là-dessus !).

Maintenant, ce que vous savez peut-être moins est que le SEO On-page comporte d’autres éléments que je travaille dans le cadre du référencement de vos textes (toutes les balises HTML, la méta description, le maillage interne, l’expérience utilisateur, etc). Egalement, le SEO On-page est le référencement de base pour référencer votre site internet sur les SERP mais il peut être complété (et je vous le recommande !) par utilisation du référencement Off-site qui est pratiqué lors de la mise en place d’une stratégie netlinking ou selon votre projet, une stratégie multisite.

Personnellement, j’ai choisi de m’axer dans la pratique sur le SEO On-page car il est au cœur de mon travail de rédactrice web. De plus, comprenez bien que le référencement « Off-site » est un travail très spécifique et très long, qui demande beaucoup d’investissement.

Je laisse donc cette partie-ci aux référenceurs dont c’est le métier. Je me contente d’informer sur la partie théorique (puisque j’y suis formée tout de même) et je travaille avec des partenaires à la demande de mes clients, s’ils émettent ce besoin.

J’espère que cet article vous a plu et qu’il vous sera utile, n’hésitez pas à mettre un commentaire et à partager l’article en cliquant sur le bouton de partage juste en dessous !

risus nunc venenatis dictum velit, luctus Curabitur mattis commodo diam lectus